Ce livre est la transcription des conférences d’un cours de sémiologie donné, en 2008-2009, à la Haute école d’art et de design - Genève. Le DVD qui l’accompagne comprend l’enregistrement audiovisuel de la conférence du 5 mai 2008 et, réalisé le 21 avril 2011, l’enregistrement sonore d’une lecture intitulée Douce France spécialement réalisé pour cette édition.

Au début de l'autre siècle, Schwitters pouvait mettre au mur les déchets que l'industrie laissait traîner sur les sols. Plus tard, les déchets ont envahi les façades, les rues, les vitrines, les scènes et les écrans. Aujourd'hui, ce que le siècle passé affichait partout n'est plus qu'un assemblage sans nom.


Mais les contemporains savent regarder et lire. Ils ont donné des noms aux nouveaux et aux plus vieux déchets qu'ils remuent. Ils vivent au milieu des réclames, des braderies, des rumeurs, des faits divers, des feuilletons, des reportages, des confessions, des concours, des loteries, des catastrophes. Ils n'ont pas besoin d'un service de voirie supplémentaire. Le nettoyage du grand journal ne se fera pas.


Les conférences, réunies dans ce livre augmenté de deux enregistrements, ne décrivent pas le fatras. Elles mettent évidence des protagonistes qui ont perdu leurs rôles de médiateurs et, depuis longtemps, de narrateurs. Il est vrai sans doute que les employés médiatiques masquent maintenant, par exemple, les oracles, les messagers, les archivistes, les bibliothécaires.

Cependant, on peut compter sur le sémiologue qui a des choses à dire sur les masques. D'ailleurs, dans la médiasphère, il reste sans emploi.


Daniel Wilhem

MEDIASPHERE


DANIEL WILHEM


336p. / + DVD, 2011

ISBN 978-2-8399-0898-6

«DOUCE FRANCE»

à télécharger en mp3